Partagez | 
 

 ariadne. the gates to heaven were open wide, i guess it wasn't your time.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Féminin
parchemins : 5
pseudonyme : styxx


MessageSujet: ariadne. the gates to heaven were open wide, i guess it wasn't your time.    Ven 24 Fév - 22:55

Ariadne Fauve Eberhart

(c) Lellia
❝ Draco dormiens nunquam titillandus. Let sleeping dragons lie. ❞

âge ➝ 22 ans. date et lieu de naissance ➝14 Mars 978, Norfolk occupation ➝ professeur de métamorphose. soyons fous. ascendance ➝ sang-pur. caractère ➝ versatile • intransigeante • raffinée • cultivée • acerbe • colérique • virulente • méthodique • maniaque • effrontée • solitaire • méprisante • élitiste • fantasque • impatiente • capricieuse • anticonformiste • paradoxale • courageuse • vive • réfléchie • mesquine • peu loquace • charismatique • méritante • peu tolérante. patronus ➝ un élan. épouvantard ➝ le néant, le plus absolu baguette ➝ bois de sureau et ventricule de coeur de dragon, 15,3 centimètres, baguette extrêmement nerveuse et capricieuse, tout comme sa propriétaire, particulièrement efficace pour la métamorphose.

Spoiler:
 


Mirror of Erised
Fourre-tout : Dans cette partie, vous devez réaliser une liste de tous les trucs qui peuvent caractériser votre personnage qu'ils soient utiles ou inutiles. Comme le fait qu'il fasse la collection de feuilles mortes ou qu'il soit fiancé... Vous indiquerez ici aussi si vous souhaitez une particularité mais les places sont chères. Tout ce que vous voulez, c'est toujours plus sympa d'avoir le maximum de détails possibles sur un personnage.

drink my polyjuice potion
Que pensez-vous d'Hogwarts ? Une école de magie, vous dites? Pourquoi pas. Il faut bien que quelqu'un apprenne aux jeunes sorciers comment se servir de leurs pouvoirs, et surtout, les réguler. Si tel n'est pas le cas, les enfants dotés de pouvoirs magiques sont susceptibles d'être des dangers publics pour tous, et de révéler l'existence des sorciers aux Moldus. Compte tenu des récents évènements, et de la haine qui semble déchirer les deux peuples, c'est une très mauvaise idée. Aussi il apparaît important de réunir tous les jeunes sorciers en un seul et même lieu, pour mieux pouvoir les surveiller, et ce même si Ariadne n'est pas forcément pour le fait que les enfants de moldus, indignes de pratiquer la magie selon elle côtoient les sang-mêlés ou les sorciers de plus haut lignage.
Que pensez-vous du fait qu'Hogwarts favorise l'obtention de baguettes pour tous ? Même chose que pour Poudlard, à peu de choses près. Ariadne estime qu'on ne devrait pas laisser de tels instruments aux mains de sorciers de rang inférieur, mais elle serait prête à fermer les yeux sur ce léger détail pour que soit préservé au mieux l'ordre public. La baguette magique est primordiale pour canaliser l'énergie magique du sorcier, c'est grâce à elle que les mages ne créent pas de catastrophes. Regardez, les enfants en bas âge, lorsqu'ils révèlent leurs pouvoirs pour la première fois, font exploser des objets, créent des mini-incendies ou inondations. Après avoir eu une baguette en main, la survenue de ces petits incidents se réduit comme peau de chagrin. Il faut surtout préconiser l'usage d'une baguette magique pour les enfants de Moldus, leurs parents n'étant pas du tout préparés à leur condition de sorcier, et à cet égard, ils ne savent pas comment réagir face aux catastrophes provoquées par leurs rejetons. Qui plus est, tant que la Trace existe sur les jeunes sorciers de moins de dix-sept ans, ils seront plus faciles à repérer s'ils utilisent la magie en dehors de l'école. Mettre à disposition une baguette magique pour tous est en soi une bonne idée si cela permet de garantir l'ordre public. après, sur la question du clivage sang-pur, enfant de moldus, quant à savoir si le sorcier en est digne ou pas, c'est un autre débat.
Que pensez-vous des né-moldus ? Ariadne ne comprend pas comment cela a pu se produire. Comment deux personnes dépourvues de toute magie peuvent-ils engendrer une troisième qui elle, aura des pouvoirs? Compte tenu de cette impossibilité mathématique, Ariadne pense que les enfants de moldus n'ont pas de réelle raison d'être, pire encore, qu'ils ne devraient pas exister. Pour elle, si le monde moldu a été isolé du monde sorcier, c'est qu'il doit bien y avoir une raison, les deux mondes ne doivent en aucun cas se mélanger: regardez-donc ces dizaines de sorciers se faisant pourchasser sans vergogne par une horde de moldus fous-furieux endoctrinés par l'obscurantisme, qui semble être à la mode en ces temps troublés. Non, impossible, les nés-Moldus ne peuvent pas exister.


Dernière édition par Ariadne F. Eberhart le Dim 4 Mar - 19:29, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Féminin
parchemins : 5
pseudonyme : styxx


MessageSujet: Re: ariadne. the gates to heaven were open wide, i guess it wasn't your time.    Ven 24 Fév - 22:55

sometimes I think I am a lizard
CHAPITRE 1. LA GENESE.

Ariadne avait toujours su quelle était sa place. Elle n’était pas que la fille d’un petit seigneur de Norfolk. Elle était bien plus que ça. Mais en son temps, la latitude accordée aux femmes n’étaient pas bien grandes, elles demeuraient soumises à l’autorité de leur mari, et, lorsqu’elles n’en avaient pas, elles restaient sous la tutelle de leur père. Qu’importe. Ariadne n’était pas de ceux qui disaient amen à tout ce qu’on leur disait. Elle était assez perspicace pour distinguer le vrai du faux, le mensonge de la vérité, ce qui était réel ou bien le fruit de son imagination. Elle savait faire preuve d’intuition, c’était indéniable. Et Ariadne, somme toute, n’aimait pas les menteurs. Elle savait les repérer à des kilomètres à la ronde. Mais peut-être ne s’agissait-il pas d’une simple intuition. Peut-être qu’elle était tout simplement paranoïaque. À dire vrai, son père l’avait élevée dans cet état d’esprit. Il ne fallait jamais faire confiance à quiconque, et ce même si son interlocuteur avait une apparence des plus avenantes. Le vieux seigneur, qui avait une grande expérience de la vie, répétait sans cesse que l’habit ne faisait pas le moine, implantant un grain de paranoïa dans l’esprit de sa fille, qui buvait littéralement ses paroles. Ariadne adorait son père, c’était un fait. Elle lui vouait un amour total et inconditionnel, même si Frédéric était loin d’être un saint. Car Frédéric avait du sang sur les mains. Lorsqu’il s’en allait guerroyer contre le seigneur voisin, ayant des velléités d’agrandir son territoire déjà vaste, Frédéric Eberhart revenait toujours le glaive souillé de sang, le seigneur revenant presque toujours gagnant de ses batailles. Mais la roue finit inévitablement par tourner, et l’avenir se montre alors sous de moins bons auspices. Ce faisant, Frédéric avait accumulé bon nombre d’ennemis, qui en voulaient à sa petite fortune et à sa personne. Les petits seigneurs, jaloux, voulaient sa peau. Bon nombre d’entre eux ont essayé de l’occire, mais sans succès. Non pas que Frédéric était immortel, loin s’en faut, il était simplement ce qu’il y avait de plus humain, dans toute sa perversion et dans toute son atrocité, mais il était particulièrement entraîné et habile au combat, faisant honneur aux armoiries de la famille, entaché par les méfaits de ses prédécesseurs. Qui plus est, Frédéric était un sorcier.

Frédéric n’avait jamais aimé les Moldus. Pire, il les haïssait. Il prônait l’hégémonie du sang-pur, et ne se gênait pas pour mépriser ouvertement ceux qui ne l’avaient pas. Néanmoins, mieux valait pour lui ne pas affirmer haut et fort sa condition: ce n’était pas quelque chose qui se savait. Frédéric exerçait son art dans le plus grand des secrets, l’enseignant à sa fille unique, la seule légitime à recevoir son héritage, et surtout, la seule qui s’en montrait digne. Ariadne était une enfant vive d’esprit et extrêmement curieuse, avide de savoir et passionnée par la connaissance. En principe, les femmes n’étaient rien, elles étaient juste bonnes à enfanter et à obéir à leur mari, auquel elles avaient été mariées par convenance. Mais Frédéric rêvait d’un tout autre destin pour sa fille unique, un destin où elle pourrait se réaliser sans rester dans l’ombre de ses pairs. Son entourage ne partageait pas forcément ses ambitions, mais qu’importe. Frédéric voulait, il avait. Le vieux seigneur s’était toujours échiné à se faire respecter, il n’y avait aucune raison valable pour que cela cesse. Ariadne était en train de lire un manuel traitant de la métamorphose lorsque la porte de la demeure des Eberhart s’ouvrit à la volée, créant l’effervescence à l’intérieur de ses quatre murs. Sophie Eberhart, la malheureuse épouse du seigneur, s’était précipitée dans le hall pour accueillir son mari blessé lors d’une bataille, lequel claudiquait sur sa jambe lacérée. Piquée par la curiosité, Ariadne referma son manuel et le remisa sur son étagère, puis elle suivit sa mère jusque dans la chambre de Frédéric. Déjà, on allongeait l’homme d’un âge respectable dans son lit à baldaquin, qu’il ne partageait pas avec son épouse, laquelle faisait chambre à part. Un petit groupe de trois personnes s’affairait à défaire Frédéric de son armure tout en prenant garde de ne pas le blesser davantage. Lorsqu’il fut enfin extirpé de sa carcasse de tôle, on put enfin constater l’ampleur des dégâts: la jambe du seigneur Eberhart présentait une plaie béante et suintante, qui menaçait déjà de s’infecter -il fallait préciser que lui-même et ses frères d’armes étaient allés patauger dans les marécages afin de circonscrire la menace que représentait une créature pour les moldus. « Que s’est-il passé? » s’enquit Sophie, qui s’occupait d’ores et déjà de plonger un linge dans un baquet pour nettoyer la blessure. « Nous avons été attaqués par une acromentule dans les marécages. » lâcha Frédéric dans un souffle. « Une acromentule? » demanda son épouse tout en arquant un sourcil. « Mais…je pensais qu’il n’y en avait plus dans la région depuis la lutte acharnée qu’a menée Gordon le Magnifique pour tous les détruire. »

Un frisson parcourut l’échine de la petite Ariadne lorsqu’elle imagina son père affronter une telle créature. Déjà qu’elle n’aimait pas les araignées en temps ordinaire, en imaginer une espèce à la taille titanesque suffisait à engendrer bon nombre de cauchemars. « C’est à croire que certains spécimens ont réussi à passer entre les mailles du filet. » Puis, Frédéric raconta comment il en est venu à savoir que certains habitants vivant sur ses terres avaient disparu dans les marécages, comment il en était venu à enquêter sur le sujet, comment il en était venu à monter ses troupes pour vaincre le mal par le mal, ce sur quoi Frédéric conclut en se tournant vers sa fille, qui était restée silencieuse: « il ne faut jamais faire preuve de violence envers les créatures, Ariadne, sous quelque prétexte que ce soit. » Puis, il se tourna vers son épouse, laissant sa fille unique méditer sur ces paroles. « La créature est devenue folle lorsqu’elle a compris ce qu’on était venus faire. On a dû laisser deux hommes dans les marécages, on n’a pas pu aller les chercher, la bête les avait déjà emportés. On s’est dépêchés d’envoyer une missive à une brigade de tireurs d’élite et d‘oubliators, ils s’occuperont de ratisser les lieux dès demain, à la première heure. Ils finiront ce que Gordon le Magnifique avait commencé avant eux. » Sophie acquiesça en silence, et Frédéric embraya sur autre chose, signifiant son intention de clore l’incident. Il se plaignit de ses vassaux qui ne payaient pas leurs impôts et confia qu’il avait donné un ordre d’expulsion pour l’un d’entre eux, nonobstant le fait qu’il était criblé de dettes depuis de nombreuses années. D’autres personnes avaient vu cet étrange personnage dépenser le peu d’argent qu’il avait dans les tavernes. Une telle attitude était bien entendu proscrite et clairement immorale.

Les jours suivants, l’état de santé de Frédéric ne s’améliora pas. Ariadne passait tout son temps au chevet de son père, qui lui contait tout ce qu’elle devait savoir sur le monde magique, implantant petit à petit ses idées dans l’esprit de la petite, à commencer par la plus importante d’entre toutes: son intolérance vis-à-vis de ceux qui n’avaient pas le sang aussi pur que le leur. Frédéric lui apprit qu’ils étaient issus d’une longue lignée de sorciers, ayant plus ou moins bénéficié de certains privilèges. Uc.

x

uc


CHAPITRE 2. L'ELEVATION

uc

x

uc


CHAPITRE 3. LA CONSECRATION.

uc

x

uc


Dernière édition par Ariadne F. Eberhart le Dim 4 Mar - 23:59, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Féminin
parchemins : 254
pseudonyme : j0ker / alexe


Pensine
✤ PATRONUS : sombral
✤ EPOUVANTARD :
✤ RELATIONS :

MessageSujet: Re: ariadne. the gates to heaven were open wide, i guess it wasn't your time.    Ven 24 Fév - 23:44

drunken drunken drunken ma Drey, trop heureuse de te retrouver sur un RP pig
Hâte de lire ta mégaorgamisque fiche *0*

_________________

    You feel so lonely and ragged, you lay here broken and naked. My love is just waiting to clothe you in crimson roses. I will be the one that's gonna find you, I will be the one that's gonna guide you. My love is a burning, consuming fire. hear my whispers in the dark.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Féminin
parchemins : 247
pseudonyme : Lee


Pensine
✤ PATRONUS : a lion
✤ EPOUVANTARD : Arwel Picton
✤ RELATIONS :

MessageSujet: Re: ariadne. the gates to heaven were open wide, i guess it wasn't your time.    Sam 25 Fév - 14:39

Wilkommen, bienvenue, welcome Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bird on the wire ₪ if i told you a secret, you won't tell a soul.

avatar

Féminin
parchemins : 1119
pseudonyme : Maëva.


Pensine
✤ PATRONUS : Un corbeau.
✤ EPOUVANTARD : Un nourrisson baignant dans son sang.
✤ RELATIONS :

MessageSujet: Re: ariadne. the gates to heaven were open wide, i guess it wasn't your time.    Sam 25 Fév - 19:41

Bienvenue ici ! =D

Plusieurs personnes ont tentés le poste pour la métamorphose, sur ce coup là, le plus rapide aura le poste Wink

_________________


Somebody That I Used To Know.
But felt so lonely in your company But that was love and it's an ache I still remember
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sous mon masque de fer, des larmes qui lacèrent ↘ blackswan

avatar

Féminin
parchemins : 679
pseudonyme : purple rain ' lisa


Pensine
✤ PATRONUS : phoenix
✤ EPOUVANTARD :
✤ RELATIONS :

MessageSujet: Re: ariadne. the gates to heaven were open wide, i guess it wasn't your time.    Sam 25 Fév - 19:43

Bienvenue sur le forum, espérons que Sally-chou aura enfin son scénario d'actif xd Bon courage pour la suite I love you

_________________
“ Cause I heard it screaming out your name. I set fire to the rain And I threw us into the flames When we fell, something died 'Cause I knew that that was the last time, the last time. ♪ - adele // set fire to the rain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doucereveuse.tumblr.com/
Je me nomme SISSI !

avatar

Féminin
parchemins : 255
pseudonyme : sissi.


Pensine
✤ PATRONUS : une chauve-souris.
✤ EPOUVANTARD : les corps sans vie d'Aideen et Sybela.
✤ RELATIONS :

MessageSujet: Re: ariadne. the gates to heaven were open wide, i guess it wasn't your time.    Dim 26 Fév - 1:59

Les amis d'Alexe sont nos amis pig
Bienvenue ici !

_________________

There's no life in this hollow heart of mine ever since you went away.
Close your eyes and feel me hold you. Can you lead me through this ordinary world ? Let the sky cry, restless rain to wash away the miles between us, 'cause without you it's just an ordinary world.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Féminin
parchemins : 211
pseudonyme : silverwing


Pensine
✤ PATRONUS : une colombe
✤ EPOUVANTARD : le vide de la solitude
✤ RELATIONS :

MessageSujet: Re: ariadne. the gates to heaven were open wide, i guess it wasn't your time.    Dim 26 Fév - 22:19

De même que tous les autres loulous, un bienvenue sincère drunken

_________________

well you can bump and grind if it's good for your mind, well you can twist and shout, let it all hang out... but you won't fool the children of the revolution.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Féminin
parchemins : 5
pseudonyme : styxx


MessageSujet: Re: ariadne. the gates to heaven were open wide, i guess it wasn't your time.    Mar 28 Fév - 18:42

Merci à tous drunken Pour le poste de la métamorphose, eh bien, c'était Alexe qui m'en avait parlé et je ne savais pas que c'était déjà convoité par d'autres personnes. (sooo, Alexe de mon coeur, si tu as d'autres suggestions, je suis toute ouïe!) Sinon, je tente de commencer (et finir) ma fiche d'ici la fin de semaine, il faut dire qu'en ce moment je ne suis pas forcément dans le mood RP alors ça risque d'être un peu tendu. Mais je m'active, j'aimerais bien avoir fini d'ici la reprise quoi Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Féminin
parchemins : 254
pseudonyme : j0ker / alexe


Pensine
✤ PATRONUS : sombral
✤ EPOUVANTARD :
✤ RELATIONS :

MessageSujet: Re: ariadne. the gates to heaven were open wide, i guess it wasn't your time.    Mar 28 Fév - 18:55

Oui, je l'avais proposé surtout parce que ce cher Sal enseigne les métamorphoses, mais si tu ne veux pas faire compétition, Drey, tu peux aller vers la matière de ton choix pig Bien que je soutiens que ton niveau est superbe et que tu devrais y aller pour les métamorphoses drunken

_________________

    You feel so lonely and ragged, you lay here broken and naked. My love is just waiting to clothe you in crimson roses. I will be the one that's gonna find you, I will be the one that's gonna guide you. My love is a burning, consuming fire. hear my whispers in the dark.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bird on the wire ₪ if i told you a secret, you won't tell a soul.

avatar

Féminin
parchemins : 1119
pseudonyme : Maëva.


Pensine
✤ PATRONUS : Un corbeau.
✤ EPOUVANTARD : Un nourrisson baignant dans son sang.
✤ RELATIONS :

MessageSujet: Re: ariadne. the gates to heaven were open wide, i guess it wasn't your time.    Dim 4 Mar - 19:11

T'inquiètes pas, après le ménage, tu es la seule sur ce poste là Wink

_________________


Somebody That I Used To Know.
But felt so lonely in your company But that was love and it's an ache I still remember
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Féminin
parchemins : 5
pseudonyme : styxx


MessageSujet: Re: ariadne. the gates to heaven were open wide, i guess it wasn't your time.    Dim 4 Mar - 19:18

Je peux donc tenter la métamorphose? Parce qu'autrement, je n'avais pas d'idées de matière à enseigner, incarnant rarement de professeurs. Sinon, je me suis -enfin- mise à ma fiche, tout doucement. J'ai un peu de mal à me mettre dans le bain, l'envie de RP n'est pas franchement là, mais je m'active, je compte bien aller au bout de cette fiche, qui se met tout doucement en place dans ma tête ^^

EDIT DU JEUDI 15 MARS, 21h37. Je ne suis pas morte, et je compte bien finir cette fiche un jour. Alexe sait combien je peux être lente pour faire mes fiches uu' Seulement, en ce moment, il m'est impossible de glandouiller, mes colles et interros s'en viennent jusqu'au 30 mars et je n'ai pas vraiment envie de les négliger parce que je dois trouver du temps pour RP, je suis déjà assez à la bourre comme ça. J'étais d'ailleurs censée réviser pour mon interro de demain; mais je suis tellement fatiguée que je vais aller me vautrer dans mon lit et je vais apprendre demain matin...je ne suis vraiment plus bonne à rien, alors d'ici à me creuser le citron pour une fiche...j'espère que ce n'est pas trop grave si je suis lente I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Masculin
parchemins : 2173


MessageSujet: Re: ariadne. the gates to heaven were open wide, i guess it wasn't your time.    Ven 23 Mar - 16:37

Désolée, vraiment désolée de pas t'avoir répondu plus tôt.
Il n'y a vraiment aucun souci pour la métamorphose et pour le reste. On est une communauté plutôt tranquille et pas trop chiante. lol. Prends le temps sans problème. le principal, c'est que tu t'amuses avec nous Wink
Bon courage pour tes cours ! =D
Maëva / Rowena
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: ariadne. the gates to heaven were open wide, i guess it wasn't your time.    

Revenir en haut Aller en bas
 

ariadne. the gates to heaven were open wide, i guess it wasn't your time.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» The Sky's Open Wide | Vinter
» HIGHWAY TO HEAVEN ♥ welcome in New Heaven
» Mek' pour l'open de peinture GW
» Stairway to Heaven
» Gates Of hell " La porte des Enfers
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LET SLEEPING DRAGONS LIE :: I PICK UP ON OUR VERY FIRST DATE :: become a real wizard-