AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 EZECKIEL ♣ Inside my heart is breaking, but my smile still stays on

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité




MessageSujet: EZECKIEL ♣ Inside my heart is breaking, but my smile still stays on   Sam 26 Nov - 21:31

Ezeckiel Cinna Debussy

❝ Draco dormiens nunquam titillandus. Let sleeping dragons lie. ❞

âge ➝ 17 ans date et lieu de naissance ➝ 24 Janvier à Grenade (Espagne) occupation ➝ étudiant en deuxième année à Hogward. ascendance ➝ Mêlée caractère ➝ Peu patient - empathique - cultivé - amical - désillusionné - doux - artiste - un brin égocentrique - ouvert - travailleur - discret patronus ➝ Un mustang épouvantard ➝ un bûcher baguette ➝ 28 cm - bois de murier - écaille de scarabée

Spoiler:
 


Mirror of Erised
Aime: L'encens, les équidés, les femmes, un peu les hommes (mais chut !), la magie, la musique, l'herbe fraichement coupée, le soleil, la pluie, le chaud, le froid, les extrêmes, chanter, rire, être seul, être entouré, les potions, les soins aux créatures magiques, la peinture, la mer d'Ecosse, Hogward, le théatre.

Aime pas: Le feu, les Moldus, les papillons, les serpents, le kaki, la pleine lune, la neige, ne pas être compris, se sentir emprisonné, perdre le contrôle, les gens qui se vantent, les nobles, la richesse, les buchers, la chaleur trop ardente, les cauchemars.

plat préféré: les boulettes d'agneau, des pommes de terre et une bonne sauce à la viande avec tout ca.

musique favorite: J'écoute de tout. Vraiment...de tout.

couleur préférée: Le prune

ton crédo: Un sot qui marche va plus loin qu'un intellectuel assis.

Principaux traits de caractère: Souriant - claustrophobe - très peu solitaire - courageux - paradoxal - aime apprendre - changeant - surdoué - cultivé - lunatique - désillusionné - artiste - loyal - gentleman - franc - hypocrite - manipulateur - patient - secret - ambitieux - tolérant - maniaque - tendre - vif -

Situation Marital : Se considère comme veuf, même si il n'était pas officiellement époux de Noria. Il se considère donc comme veuf...jusqu'à ce que Noria revienne.

drink my polyjuice potion
Que pensez-vous d'Hogwarts ? Je trouve que le nom est absurde. Véritablement absurde, mais quand au principe, je suis plutôt optimiste. C'est une excellente idée qu'on eu ces quatre sorciers. Les temps sont de plus en plus durs pour le monde magique et si tout le monde part à la dérive, ne sachant pas comment utiliser ses pouvoirs, nous allons bientôt sombrer. Les Moldus nous découvrent de plus en plus et il n'est pas négligeable de pouvoir enfin apprendre par de très bons sorciers comment pratiquer.

Que pensez-vous du fait qu'Hogwarts favorise l'obtention de baguettes pour tous ? Ce que j'en pense ?! Mon père est un née de Cracmol. Ma mère a était éduquée parmi les Moldus. Je suis tout à fait pour le fait que tout le monde ait droit à une baguette. Tout sorcier quel qu'il soit doit pouvoir pratiquer et savoir comment utiliser les forces en lui. Nos pouvoirs sont notre don le plus précieux, il ne faut pas les gâcher.

Que pensez-vous des né-moldus ? Je n'ai rien contre les nées Moldus, mais tout contre leurs parents. Les Moldus sont des êtres infâmes , ils ne méritent pas mieux que le bûcher qui a fait taire mon aimée. Ce sont des chiens qui ne pensent à rien d'autre que leur petit derrière tout pustuleux. Des rats, de vulgaires bêtes que je me ferait un plaisir de faire payer ma souffrance dès que j'en croise un qui me manque de respect. Ils ne méritent ni notre compassion, ni notre amitié, ni notre attention. Ils ne méritent que la souffrance. Ils sont sans pouvoirs, donc sans importance.



Dernière édition par Ezeckiel C. Debussy le Dim 4 Déc - 15:44, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: EZECKIEL ♣ Inside my heart is breaking, but my smile still stays on   Sam 26 Nov - 21:31

Des poussières de bruit au font de nos silences




Mes parents étaient des gens si simples que je me demande encore comment ils ont fait pour persister au fil des années. Normalement les gens comme eux ce font engloutir par la maladie, ils meurent, sans laisser aucune traces. Après tout, qui se souvient de ce jeune bucheron qui coupait du bois le dimanche pour chauffer sa petite demeure ? Qui se souvient de cet enfant mort née ? La boulangère, si grassouillette et si gentille ?

Mon père était un sorcier de Sang Mêlée, sa mère était une cracmol et son père un née Moldu. Il se prénommait Victor Debussy et portait la barbe et les cheveux longs avec propreté et un brin de coquetterie non dissimulé. Ses parents étaient directeurs d'une troupe de cirque qui déambulaient dans toute la France. C'était le troubadour de la troupe, il menait les mots avec une telle aisance que ses chansons en devenaient mythique, dignes des plus grands récits mythologiques. J'ai toujours était très fier de mon père, de ses origines. Il s'est imposé dans nos deux mondes, celui des Moldus et celui des sorciers. C'est seul qu'il a appris la magie, en cachette de mon grand-père paternel et de ma grand-mère, ignorante des pratiques de son mari. Quand il fut en âge de quitter la maison Debussy, il se pris d'envie de parcourir la France. Aussi, ai-je omis de dire qu'il était Français.
Il a fait la rencontre de ma mère, une femme de joie qui avait un subtil et agréable talent pour la danse. Elle se faisait appeler Anastasie, elle était dotée des yeux gris électrisants et d'une crinière de feu imprenable et farouche. C'était une beauté brute, un roc, un diamant. C'était une sorcière dotée de grandes capacités magiques, son père était un sang pur. Sa mère était une sang Mêlée, fille d'un Moldu et d'une sorcière de Sang Pur renié par sa famille. Personne ne sait vraiment comment est-ce qu'elle a fini par atterrir dans une maison close hormis elle. Même mon père l'ignorait. Tout ce qu'il savait en la voyant, c'était qu'il l'aimait, profondément, plus que lui-même, plus que quiconque.

Ils ont alors commencé à sillonner la France ensemble, puis l'Allemagne, ils sont passés en Italie et ont finis leur course folle en Espagne. Ils avaient vécu de leur art, elle la danse, lui le chant. Au fur et à mesure, ils avaient fini par ameuter quelques personnes, un autre troubadour, une contorsionniste. Ils avaient fini par créer leur propre troupe de crique ambulant. Mais ils ne quittèrent plus l'Espagne. La grossesse d'Anastasie les retenait sur ces terres qu'ils croyaient sûrs et calmes. Prompte à accueillir leur enfant.
La magie ne faisait pas parti de leur vie hormis pour ajouter des effets "magiques" à leurs représentations, mais ils ne voyaient pas autrement l'usage de leurs pouvoirs. Personne ne leur avait réellement appris comment s'en servir et pour mon père c'était déjà un miracle de savoir ce qu'était un lumos.
Ma mère, comme dit plus haut, était fille de sang Pur. Avant de tomber dans la débauche elle a obtenu une éducation riche et est devenu très cultivé. C'est elle qui a appris tous les sorts à mon père, c'est elle qui m'a éduqué.J'ai pointé le bout de mon nez en janvier, dans une petite ville appelée Grenade. Il était aux environ de 22heures alors que ma mère peinée plus qu'autre chose à rejoindre la salle d'eau. On m'a toujours dit que mon premier cri à était suivi de celui de la contorsionniste qui s'était fait réveillé par ma venue.


Je te prend la main comme on prend le large




Notre troupe, au fur et à mesure, a pris de plus en plus de renommé. La royauté Espagnole nous conviait souvent à sa table et les bourses de mes parents se remplissaient un peu plus chaque jour. "Les étoiles" ; "Les marchands d'étincelles", une multitude de petits noms leur étaient attribués. Au fil du temps, ma mère nous raconta un peu plus sur son enfance, la raison de son départ du domicile familial ainsi que pourquoi est-ce qu'elle s'est retrouvée dans une maison close espagnole. C'est ainsi que j'ai appris que c'est sur un abominable coup de tête qu'à ses 16 ans, elle a fuit le manoir De Chevigné pour vivre de sa danse. Mais, sans protection, sans revenu, elle n'a pas eu d'autres choix que de s'abaisser à la prostitution. Suite à la nouvelle, sa famille, noble jusqu'au bout des griffes, la renié.
C'est avec surprise qu'un jour mes grands parents maternels prirent contact avec nous. La récente réussite de leur fille avait adoucit leur rancoeur. Ils désiraient nous rencontrer, moi et mon père. Je devais être âgée de neuf ans, j'étais un petit garçon tout ce qu'il y a de plus épanouie et heureux. Je m'amusais souvent avec la contorsionniste, elle était toujours souriante. C'était une grande personne de couleur noir qui se colorait le visage avec toutes les couleurs de l'arc-en-ciel. Elle avait de somptueux cheveux, noir ébène et aux reflets dorés, elle réussissait à se tordre dans tous les sens et essayait en vain de m'apprendre quelques petits trucs. Elle était comme une seconde mère pour moi. Ce fut un déchirement lorsque mes parents annoncèrent notre retour en Angleterre. Je ne voulais pas quitter les gens qui m'avaient vu grandir et que j'aimais plus que moi-même. Je l'avoue, j'ai longuement râler et embêter ma mère pour qu'elle renonce, mais la décision était belle et bien prise. Nous nous apprêtions à partir pour le manoir De Chevigné dans les plus brefs délais.

7 Années plus tard

Les "mère" ont remplacés les "maman" ; les "Puis-je" ont remplacés les "Est-ce que je peux". Dire que tout avait changé aussitôt le perron du manoir franchis serait un euphémisme. C'était pire que ça, ILS avaient changé. Eux, mes parents, ceux qui n'avaient toujours vécus que pour leur amour et leur art. Ils étaient devenus en l'espace de deux ans des gens stupides, de pauvres gueux d'esprits. Ils eurent vite fait de quitter la troupe, de me confier à une nourrice tandis que la contorsionniste continuait de m'écrire autant que nous pouvions. La vie de Manoir, elle ne me plaisait pas. J'aurais préféré pouvoir courir dans le champ, chanter avec les adultes des chansons barbares, tristes, d'amour, de joie. J'aurais voulu continuer de regarder la contorsionniste se tordre et mes parents s'aimer autour d'une danse et d'une guitare. Mais non, les vêtements couteux et puant le parfums ont remplacés les robes espagnoles de ma mère et mon père à vite pris du poids à son grand désavantage. Tout ne devint bientôt plus que faux-semblants et acte de noblesse. Ma mère devint pincée, mon père imposant de masse et mes grands parents fiers d'avoir enfin des gens autour d'eux. De risibles bourgeois. C'est tout ce qu'ils étaient devenus.
On m'enseignait la magie presque aussi bien qu'il le fallait. On évitait de parler de ceux dangereux et on tentait de faire de moi un de ces automates qu'étaient devenus mes "adorables" parents. Peine perdu, je ne suis pas un mouton.
Le jour où l'on m'annonça mes fiançailles fut sûrement l'un des pires de TOUTE ma vie. Comment vous dire...Vous voyez des chaînes ? Et bien on venait de m'emprisonner avec des chaînes brulantes et qui me tuaient les ailes à chaque seconde. Pourquoi ? Parce que j'étais le seul héritier de la famille De Chevigné ? Non... Je suis désolée, ce n'est pas possible. Ils ont surement d'autres enfants reniés. J'ai râlé, j'ai crié, j'ai fait tout ce que vous voulez pour les faire changer d'avis, mais à croire que c'est de famille, ils n'ont pas changés d'avis. J'allais être promis...à une personne que je ne connaissais pas. Une jeune femme de noble famille, de Sang Pur, aux manières détestables. Non, je n'invente rien. Absolument rien, même mes grands parents me l'ont confirmés. "Vous en aurez du fil à retordre avec cette jeune demoiselle mon cher petit fils" qu'ils m'ont dit les malins. Alors comme ça, j'allais avoir du fil à retordre ? C'était mal me connaitre. Peu m'importait en fin de compte d'être promis, si l'envie me prendra un jour de m'en aller, d'aller courir d'autres jupons, croyez vous vraiment que j'en resterais au simple "Non, je suis promis, je ne peux tromper ma futur épouse" ? Non. Grand Dieu non. Au grand jamais je ne me laisserais brûler les ailes par cet enfer que sont les devoirs du protocole ! Une boule de feu. Un diamant brut. Une beauté suicidaire. Tout pour la décrire est dérisoire. Cette jeune femme, c'est juste impossible. Je ne peux pas y être promis ! À moins qu'ils cherchent tous à me tuer secrètement ? Non... Je la déteste. À peine l'ai-je vu quelques instants que ses manières de fille à papa, friqué et bourgeoise jusqu'au bout de ses jolies griffes que j'avais déjà envie d'aller crier à la sorcière chez les Moldus pour qu'ils l'emmènent loin de mon espace vital. C'est une jeune femme dangereuse. Je vous le promets. Je ne tiendrais pas deux semaines avec une lionne comme elle à mon bras, si compte est qu'elle ne daignera jamais le tenir.

Je vais le dire franchement. L'on ne s'aimait pas. Réellement. Elle et moi, c'était juste impossible, dès que l'on se voyait, on se lançait des regards noirs, des pics empoisonnées. Ni elle, ni moi, n'étions heureux d'être promis l'un à l'autre et même si elle gardait sa noblesse et ses manières de friqué, moi, je prenais un malin plaisir à lui faire du mal, autant que je pouvais. J'étais horripilant, dégoutant, j'ai honte de moi aujourd'hui. Je la haissais autant qu'elle m'attirait. J'aurais voulu la frapper autant que j'aurais voulu l'embrasser. Mes sensations étaient dérisoires et dérangeantes.

Un soir, elle et ses nobles parents étaient venus souper. Diner aussi terrassant qu'une partie d'échec, même version sorcier. Nos parents avaient discuté de leurs projets futurs pendant que je m'occupais à admirer ma tranche de veau. C'est fou ce qu'un rien vous intéresse lorsque vous vous ennuyez. Ou que vous êtes énervés, à vous de choisir. Pour ma part, je mourrais sur place. L'ennui me submergé et Noria (vous savez la vipère perfide et séduisante a laquelle je suis promis ?) me lançait des regards qui en disaient long sur la façon dont elle allait me torturer et tuer. Cette fille, c'était un danger public. Mais, ce soir-là, tout changea. Je ne sais pas qu'est-ce qui m'a conduit dans l'immense domaine cette nuit là, je ne sais pas pourquoi je suis tombée sur son corps frêle et tremblant de sanglot. Je ne sais toujours pas pourquoi je me suis accroupi près d'elle et que je l'ai pris dans mes bras sans un mot. Je ne sais pas pourquoi est-ce qu'elle n'a rien dit, pourquoi est-ce qu'elle ne m'a pas tué, pourquoi est-ce qu'elle m'a laissée la toucher, l'enlacer....et finalement l'embrasser.
A partir de ce moment, c'est comme si des barrières étaient tombées. Je ne voyais plus la petite vipère que je détestais auparavant. Non, seulement une jeune femme qui n'en pouvait plus de toute cette pression sur ses épaules, une jeune femme que j'aimais. Si vous saviez...jamais au grand jamais je n'ai ressenti ce mélange d'affection, d'envie, de contentement lorsque je pouvais enfin la serrer contre moi. La bienséance nous empêcher de nous approcher en public, mes grands-parents en auraient fait une crise cardiaque. Alors, nous profitions des instants seuls à seul, nous bravions les interdits autant que nous pouvions. Cette période de ma vie doit être la plus joyeuse et excitante que j'ai jamais vécu !

He wears his heart safety his backpack. His backpack is all that he knows




C'était quelques jours après mon 17éme anniversaire. Noria avait enfin le droit de passer la nuit au manoir lorsque nous en avions envie. Cela n'était pas pour me déplaire, tout me convenait si je pouvais ne serait-ce que pour quelques heures, la serrer contre moi, caresser sa peau aussi douce que la soie et sentir son odeur sucré et rosée. Nous étions donc allongés l'un contre l'autre. C'est allé très vite, trop vite. Son front cogna mon visage violemment tandis que son corps frêle et fragile glissa rapidement loin de moi. Un cri perçant me transperça alors que mes yeux s'adaptaient à l'obscurité.
-Viens ici, sorcière !
-Ne pense surtout pas à nous jeter un sort, créature du diable !
Il me fallut quelques instants pour cerner l'évènement qui se jouait sous mes yeux. Elle était là, traînait sur ses deux jambes par deux Moldus à l'allure colossale. Elle était paniquée, ses yeux étaient grands ouverts et sa respiration était aussi rapide que la mienne. Je me suis levée rapidement et me suis jetée sur l'un de ces Moldus. Je sentis soudain quelque chose me retenir et un coup d'oeil en arrière m'apporta le fait que mon père, bravant ses nombreux kilos, m'avais pris les coudes et me retenait.
-Lâche moi ! LÂCHE MOI ! NAN LAISSEZ LA ! LÂCHEZ LA !
-ça suffit petit ! Elle t'a hypnotisée...la sorcière ! finit le Moldu en assenant un coup monumental sur la joue de Noria.
Un cri m'échappa alors que je voyais celle que j'aimais se faire briser de toute part. Le bruit était affreux, cuisant, j'aurais préféré mourir plutôt que d'entendre Noria hurler une seconde de plus. Je lançais un regard cuisant à mon paternel qui ne daigna me lâcher qu'une fois Noria emmené.
-Mais qu'est-ce qu'il te prend ?! Pourquoi tu les a laissés l'emmener ! TU N'ES QU'UN SAL...
Je ne pu finir, la gifle qu'il m'assena me fit tourner l'esprit en rond. Je ne comprenais pas, je ne comprenais plus.
Mon père pointa un doigt accusateur sur moi.
-Écoute moi bien fils ! La jeune Waldorf n'a pas était assez prudente et aussi sotte soit elle, elle a user de la magie en présence de moldus et je refuse qu'elle mette en danger ma famille !
-QUOI ?! Je refuse qu'ils l'emmènent ! Elle va se faire tuer ! Ils l'a prennent pour une sorcière ! Je refuse !
-SILENCE ! Tu n'ira nul part fils ! Nous te trouverons une autre jeune fille de bonne famille qui elle au moins fera preuve d'intelligence et n'ira pas mettre notre secret en danger pour faire plaisir à des enfants !

Le jour qui suivi fut le pire de toute mon existence. J'étais là, debout sur la place public. Un grand bûcher avait était installé. On allait brûler une sorcière, ce que les Moldus appelés les "créatures du diable"...Ils allaient la brûler, la femme que j'aime. Noria. Je ne voulais pas. Mais qui étais-je pour empêcher tous ces Moldus de tuer la femme dont j'étais amoureux ? Personne. Et quand bien même j'aurais essayé de les convaincre qu'elle n'était pas une créature du diable, l'on m'aurait mis au bûcher à ses côtés. A ce moment-là, une haine viscérale, sans précédant m'empara, une haine contre ces Moldus, ces êtres démoniaques et cruels, prêts à brûler une jeune femme âgée de 17 ans !! Les gens s'impatientaient, tapant du pied, pressé d'enfin voir le visage de la sorcière.
Et ce moment arriva, la chevelure blonde de Noria fit sa lente apparition. Elle était prisonnière de chaînes en métal et encadrée de deux colosses. Je sentis mon coeur se serrer lorsque ses pieds nus touchèrent le bois, je sentais ma vision se troubler lorsqu'on l'attacha au bûcher et je me sentis mourir lorsque ses cris retentirent. Un désastre, un tableau d'horreur. J'étais là, les joues en larmes et le coeur cramé devant ma futur épouse. Des cris déchirants, douleur, tristesse. Elle m'aperçut alors et des sanglots vinrent s'immiscer dans les cris. Les Moldus souriaient, certains se moquaient. J'avais envie de leur hurler ma souffrance, de mettre leur femme, leur fille sur le bûcher, de leur montrer à quel point ça faisait mal de voir la personne que l'on aime le plus au monde souffrir et mourir sous ses yeux.
L'enfer prit fin. Les flammes s'éteignirent, n'ayant presque plus rien à massacrer. On vint détacher le morceau de chair qu'avait était Noria. Son corps tomba sur le bois dans un mouvement décharné qui me fit avoir un haut les cœur. J'avais l'esprit meurtris et le cœur en cendre. Les gens quittèrent la place tandis que je m'avançait vers la femme que j'aimais. Je m'agenouillais et n'osa même pas toucher celle qui m'avait était promise. De cette belle blonde ne restait plus que quelques cheveux calcinés, de sa peau blanche et douce ne restait plus que la chaire rougie et en lambeau. Une crise de sanglot me repris lorsque je me rendis pleinement compte de ce qu'il c'était passé. Noria était morte. Mon père ne l'avait pas protéger, il aurait dû ! Je haïssais tout autour de moi a ce moment là, que ce soit les Moldus, l'air que je respirais, le bûcher, mon père, tout.
-Fils...
-Va-t'en...
-Ezeckiel écout...
-NON ! criais-je en serrant le corps meurtris de Noria contre moi, NON ! C'est de ta faute tout ca ! Elle ne serait pas morte si tu avais osé riposter !
-Écoute moi fils ! me dit il avec force en s'accroupissant et me prenant par les épaules, il faut faire vite si tu veux pouvoir la revoir un jour.
-Quo...
-Donne la moi.
Par réflexe, je serrais un peu plus le corps calciné qu'avait était Noria contre moi, mes larmes coulant sur mes joues avec rage. Puis je dé-serrais mes poings et laissais mon père se lever, le corps de mon aimé dans ses bras.
-J'ai un ami en France avec qui je suis restais en contact, c'est un médicomage auprès de sa Majesté de France, il saura la récupérer.
-Elle est morte !
-Non Ezeckiel, elle ne l'est pas.


Dernière édition par Ezeckiel C. Debussy le Dim 4 Déc - 16:06, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: EZECKIEL ♣ Inside my heart is breaking, but my smile still stays on   Sam 26 Nov - 21:40

Queen < 3
Et le mec est super beau
Si la version chorale ne vaut pas Freddie elle est super originale, c'est beau de voir quelque chose qui change, merci pour cette musique = )
Sinon bienvenue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: EZECKIEL ♣ Inside my heart is breaking, but my smile still stays on   Sam 26 Nov - 21:45

Merci Edwige drunken
Réserve moi un lien Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: EZECKIEL ♣ Inside my heart is breaking, but my smile still stays on   Sam 26 Nov - 21:54

Pas de problème mais faut que je sois validée avant aussi
*pastaper*
Au fait t'as fait une faute à breaking dans le titre ^^
Et t'as fait une faute dans la deuxième phrase de ta signa mais je vois pas trop comment comment la corriger Oo
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: EZECKIEL ♣ Inside my heart is breaking, but my smile still stays on   Sam 26 Nov - 22:06

Voilà, voilà, fautes corrigés ^^
Je me mets à mon histoire.
Revenir en haut Aller en bas
bird on the wire ₪ if i told you a secret, you won't tell a soul.

avatar

Féminin
parchemins : 1119
pseudonyme : Maëva.


Pensine
✤ PATRONUS : Un corbeau.
✤ EPOUVANTARD : Un nourrisson baignant dans son sang.
✤ RELATIONS :

MessageSujet: Re: EZECKIEL ♣ Inside my heart is breaking, but my smile still stays on   Sam 26 Nov - 22:10

Bienvenue par ici jeune padawan ! Bon courage pour ta fiche !
Oh j'aime sa bouille ! =D J'ai déjà vu quelque part mais je sais pas ou. XD
N'oublie pas de remplir la partie spoiler pour qu'on puisse te réserver l'avatar pour une durée de sept jours. =)

_________________


Somebody That I Used To Know.
But felt so lonely in your company But that was love and it's an ache I still remember
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: EZECKIEL ♣ Inside my heart is breaking, but my smile still stays on   Sam 26 Nov - 22:31

Merci Rowena =D
Oui, il a une tête que j'adore ♥
Il a joué dans Zatura, Little Manhathan, The Kids are alright, l'assistant du vampire et joue désormais dans -lefabuleuxorgasmiquemagnifiqueawesomegéniallissmequivenddurêve- Hunger Games drunken
Revenir en haut Aller en bas
bird on the wire ₪ if i told you a secret, you won't tell a soul.

avatar

Féminin
parchemins : 1119
pseudonyme : Maëva.


Pensine
✤ PATRONUS : Un corbeau.
✤ EPOUVANTARD : Un nourrisson baignant dans son sang.
✤ RELATIONS :

MessageSujet: Re: EZECKIEL ♣ Inside my heart is breaking, but my smile still stays on   Sam 26 Nov - 22:56

Et bah c'est Hunger Games, dans le trailer. J'ai vu aucun des autres. lol =)
Merci pour l'info ! =D Je te le réserve Wink

_________________


Somebody That I Used To Know.
But felt so lonely in your company But that was love and it's an ache I still remember
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Féminin
parchemins : 75
pseudonyme : butter


Pensine
✤ PATRONUS :
✤ EPOUVANTARD :
✤ RELATIONS :

MessageSujet: Re: EZECKIEL ♣ Inside my heart is breaking, but my smile still stays on   Sam 26 Nov - 23:58

Ah, je le trouve trop chou lui ! Je l'ai vu dans un tas de films et ça fait bizarre parce qu'il est grand maintenant alors qu'il y a genre 3 ans il faisait encore vraiment gamin Laughing Bref on s'en tape Arrow

Bienvenue, et Ravenclaw en plus pig

_________________

All this mess is just bad luck So please don't lose your confidence in me
I wish I wasn't so fragile cause I know that I'm not easy to handle
I don't wanna beg for your time I want you mine, all mine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: EZECKIEL ♣ Inside my heart is breaking, but my smile still stays on   Dim 27 Nov - 0:09

Merci Sybela (Aww joli prénom ♥.♥)
Ravenclaw au pouvoir !!! *lève le poing*

Oui, c'est affolant de se dire que maintenant ce n'est plus le petit enfant de Zatura ou de Litlle Manhattan mais bel et bien un jeune homme de 19 ans, qui plus est, est incroyablement seksy je trouve
Oh et puis toi !! Emily ♥.♥
Revenir en haut Aller en bas
wild child ❝ but my knees were far too weak.

avatar

Féminin
parchemins : 450
pseudonyme : Margaux


Pensine
✤ PATRONUS : un dragon
✤ EPOUVANTARD : un chien
✤ RELATIONS :

MessageSujet: Re: EZECKIEL ♣ Inside my heart is breaking, but my smile still stays on   Dim 27 Nov - 0:28

HUNGER GAMES drunken drunken drunken

Bienvenue ! Avec un avatar pareil et une adhésion aux Ravenclaw, on ne peut avoir qu'un lien !
Bonne chance pour ta fiche Smile


_________________
natural child, terrible child, not your morther's or your father's child, you're our child, screamin' wild. wild child full of grace, savior of the human race... - the doors
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: EZECKIEL ♣ Inside my heart is breaking, but my smile still stays on   Dim 27 Nov - 1:05

OWI HUNGER GAMES drunken

En effet on ne peut qu'avoir un lien, et je le pressent....explosif !
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Féminin
parchemins : 354
pseudonyme : corpseheart.


Pensine
✤ PATRONUS : bobcat.
✤ EPOUVANTARD : deep darkness.
✤ RELATIONS :

MessageSujet: Re: EZECKIEL ♣ Inside my heart is breaking, but my smile still stays on   Dim 27 Nov - 1:11

Bienvenue pig

_________________

    Leave it unspoken.
    things will never changeand our hearts will always separateforget about youI'll forget about you the things we never sayare better often left aloneforget about youI'll forget about this time.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
wild child ❝ but my knees were far too weak.

avatar

Féminin
parchemins : 450
pseudonyme : Margaux


Pensine
✤ PATRONUS : un dragon
✤ EPOUVANTARD : un chien
✤ RELATIONS :

MessageSujet: Re: EZECKIEL ♣ Inside my heart is breaking, but my smile still stays on   Dim 27 Nov - 2:36

Ezeckiel C. Debussy a écrit:
OWI HUNGER GAMES drunken

En effet on ne peut qu'avoir un lien, et je le pressent....explosif !

Avec Rebecca qui est une sorte de Moogli associal, je pense que ça va tourner dans l'explosif à haut niveau ! J'ai hate de voir ça Wink

_________________
natural child, terrible child, not your morther's or your father's child, you're our child, screamin' wild. wild child full of grace, savior of the human race... - the doors
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: EZECKIEL ♣ Inside my heart is breaking, but my smile still stays on   Dim 27 Nov - 2:50

Ah au fait je viens de remarquer les belles fautes de la 2ème partie du titre
Parce que comme un écran d'ipod c'est petit, j'avais vu que la première o/
On dit still stays on.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: EZECKIEL ♣ Inside my heart is breaking, but my smile still stays on   Dim 27 Nov - 13:28

Je crois que je vais t'attitre le rôle de correcteur ambulant xDDD
Faute corrigée et fiche bien entamée Ne me reste plus que la fin de mon premier chapitre, les deux autres et le caractère je crois ;D
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Féminin
parchemins : 2123
pseudonyme : Jaune.


Pensine
✤ PATRONUS : le blaireau
✤ EPOUVANTARD : une potence
✤ RELATIONS :

MessageSujet: Re: EZECKIEL ♣ Inside my heart is breaking, but my smile still stays on   Dim 27 Nov - 17:25

Bienvenue parmi nous.
Bon courage pour la fiche. Wink

_________________

you are something in my eye and I am the shiver down your spine. you are on the lick of my lips and I am on the tip of your tongue. we are tangled, we are stolen, we are buried up to our necks in sand. we are luck, we are fate, we are the feeling you get in the golden state. we are love, we are hate, we are the feeling I get when you walk away.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: EZECKIEL ♣ Inside my heart is breaking, but my smile still stays on   Dim 27 Nov - 20:37

Meuh c'est pas ma faute si je supporte pas les fautes d'orthographe
Revenir en haut Aller en bas
sous mon masque de fer, des larmes qui lacèrent ↘ blackswan

avatar

Féminin
parchemins : 679
pseudonyme : purple rain ' lisa


Pensine
✤ PATRONUS : phoenix
✤ EPOUVANTARD :
✤ RELATIONS :

MessageSujet: Re: EZECKIEL ♣ Inside my heart is breaking, but my smile still stays on   Lun 28 Nov - 15:58

Mais pourquoi, pourquoi ai-je décidée de jouer une adulte xd
Bienvenue sur le forum I love you

_________________
“ Cause I heard it screaming out your name. I set fire to the rain And I threw us into the flames When we fell, something died 'Cause I knew that that was the last time, the last time. ♪ - adele // set fire to the rain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doucereveuse.tumblr.com/
Invité
Invité




MessageSujet: Re: EZECKIEL ♣ Inside my heart is breaking, but my smile still stays on   Lun 28 Nov - 20:24

Merci Irogénia (j'aime le prénom I love you )
Revenir en haut Aller en bas
sous mon masque de fer, des larmes qui lacèrent ↘ blackswan

avatar

Féminin
parchemins : 679
pseudonyme : purple rain ' lisa


Pensine
✤ PATRONUS : phoenix
✤ EPOUVANTARD :
✤ RELATIONS :

MessageSujet: Re: EZECKIEL ♣ Inside my heart is breaking, but my smile still stays on   Lun 28 Nov - 22:36

Oh c'est gentil, c'est le prénom d'une célèbre prostituée dans GOT

_________________
“ Cause I heard it screaming out your name. I set fire to the rain And I threw us into the flames When we fell, something died 'Cause I knew that that was the last time, the last time. ♪ - adele // set fire to the rain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doucereveuse.tumblr.com/
Invité
Invité




MessageSujet: Re: EZECKIEL ♣ Inside my heart is breaking, but my smile still stays on   Jeu 1 Déc - 21:53

Bonsoir !
J'ai ENFIN fini ma fiche !!!! =DDD
Revenir en haut Aller en bas
bird on the wire ₪ if i told you a secret, you won't tell a soul.

avatar

Féminin
parchemins : 1119
pseudonyme : Maëva.


Pensine
✤ PATRONUS : Un corbeau.
✤ EPOUVANTARD : Un nourrisson baignant dans son sang.
✤ RELATIONS :

MessageSujet: Re: EZECKIEL ♣ Inside my heart is breaking, but my smile still stays on   Jeu 1 Déc - 22:58

On en discute entre admins et on te dit ça rapidement Wink

_________________


Somebody That I Used To Know.
But felt so lonely in your company But that was love and it's an ache I still remember
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: EZECKIEL ♣ Inside my heart is breaking, but my smile still stays on   Jeu 1 Déc - 23:04

Ok, Merci Smile
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: EZECKIEL ♣ Inside my heart is breaking, but my smile still stays on   

Revenir en haut Aller en bas
 

EZECKIEL ♣ Inside my heart is breaking, but my smile still stays on

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Inside my heart is breaking, my make-up may be flaking ~ 09/04 | 03h45
» Grimoire Heart n'a pas besoin d'un cookie à la myrthille ( PV Nookie Minasa )
» SAGA TWILIGHT- Twilight, New Moon, Eclipse, Breaking Dawn
» Narry Potter [Spoiler Inside]
» The way of the heart.
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LET SLEEPING DRAGONS LIE :: I PICK UP ON OUR VERY FIRST DATE :: become a real wizard :: anciennes présentations-